Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie

« Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ». Cette citation, attribuée à Confucius, m’a toujours fait réfléchir sur la relation, parfois peu saine, que l’homme a avec le travail. Si vous êtes en train de lire cette chronique, vous faites très probablement déjà partie d’une élite très fermée, qui réside dans l’un des pays les plus développés au monde, avec une espérance de vie dépassée uniquement par le Japon. En général, en Suisse, les conditions de travail sont largement supérieures à la moyenne et les travailleurs parmi les plus heureux. Et pourtant, le travail reste pour beaucoup une source de stress et de frustration. Se lever le matin peut s’avérer difficile et des mots tels que « burn out » et « bore out » sont parmi les manifestations visibles de ce malaise.

Y a-t-il alors une solution pour mener une vie heureuse, équilibrée et épanouissante au travail ? Aimer ce que l’on fait au quotidien est un moteur puissant. C’est ce qui nous donne l’énergie pour continuer à avancer, apprendre et nous améliorer sans compter nos heures. Faire un travail que nous aimons rend le fait de se lever le matin une opération facile et le réveil juste un objet superflu sur notre table de chevet.

Mais attention : aimer son travail ne veut pas dire faire de ses passions un moyen pour en tirer un revenu.

Trouver sa passion et en faire un métier pour être heureux est tout simplement irréaliste dans la plupart des cas, et cela pour différentes raisons. D’une part, cela ne tient pas compte qu’en réalité, toutes les « passions » ne permettraient pas de vivre dignement et gagner un salaire correct, ce qui est tout de même l’une des bases de la satisfaction professionnelle. D’autre part, nous ne sommes pas convaincus que transformer une passion en travail puisse amener le même plaisir que s’y abandonner librement en la gardant justement comme passe-temps. La pression de devoir en tirer un revenu suffisant pour payer les factures, nous la ferait vivre certainement différemment.

Cycliste amateur et passionné, je me souviens que je regardais toujours avec admiration et envie le sympathique propriétaire d’un magasin de vélo car il pouvait passer ses journées en contact avec sa passion et entouré par de magnifiques machines… Ceci jusqu’à ce que je découvre qu’il n’avait jamais le temps de pédaler car trop occupé avec ses clients. Au bout du compte, je pouvais profiter de cette passion commune bien plus que lui.

Une passion doit rester ce qu’elle est : un passe-temps, un loisir, un refuge et une activité que l’on pratique pour se divertir, se relaxer, pour le plaisir, tels que cuisiner, pratiquer le yoga, écrire des nouvelles, coudre ou faire de la peinture.

Aimer son travail est autre chose : apprécier le quotidien, le contact avec ses interlocuteurs, clients, fournisseurs, collègues, pouvoir amener sa touche, ses idées, être valorisé et apprécié par les autres.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
teammember mail bkg
Les relations familiales en entreprise : raison et sentiments
Nous n’avons de cesse de faire passer le message, et qui n’est pas notre exclusivité, l’attitude, le comportement, et les…
Comment être sincère avec soi-même
Nous les avons toutes et tous dans nos cercles professionnels et personnels. On les apprécie pour qui elles sont, avec…
Ganci Partners – HR Dinner à Berne le 15 septembre avec Madame Sonia Carril
L’une des missions de Ganci Partners est d’offrir aux membres de notre réseau une plateforme d’échanges. Afin de remplir ce…
Ganci Partners – Board Dinner Berne le 2 septembre 2021 avec Madame Marta Kwiatkowski
L’une des missions de Ganci Partners est d’offrir aux membres de notre réseau une plateforme de discussion. Afin de remplir…
Je suis actuellement absent du bureau…
Vous avez rayé toutes les tâches de votre « to do list » et vidé votre boîte de réception. Il ne vous…
CEO visionnaire ou roitelet destructeur
Le titre peut faire sourire, ou grincer des dents, c’est selon. Il s’agit de revenir sur un thème maintes fois…
Ganci Partners – CEO Dinner à Zurich avec Monsieur Markus Gfeller
L’une des idées de Ganci Partners est de réunir des personnalités charismatiques provenant de différents secteurs afin de promouvoir les…
Ganci Partner – CEO Dinner à Genève avec Madame Chabi Nouri
Attaché à jouer un rôle fédérateur au sein de la communauté des leaders d’entreprises, le cabinet Ganci Partners promeut et…
Ganci Partners – Board Presidents Dinner avec Madame Karin Perraudin, Présidente du Conseil d’Administration du Groupe Mutuel
Attachés à jouer un rôle au sein de la communauté locale au-delà de notre activité première de recrutement de cadres…
L’EXECUTIVE SEARCH: LA RESPONSABILITÉ DE DÉCIDER QUI DÉCIDERA
« Chasseur de têtes », quelle horrible expression ! A plusieurs reprises, je me suis retrouvé à devoir expliquer à des personnes fraîchement…
© Tous droits réservés Ganci Partners    |    

This website is protected by reCAPTCHA and Google | Privacy | Terms

Design par benben.ch