Il n’a que ce qu’il mérite

Il y a quelques mois, mon premier manager et néanmoins ami, a perdu son travail à 58 ans après 30 ans de bons et loyaux services au sein d’une banque genevoise. Cataclysme ! Famille nombreuse, hypothèque, estime de soi, fin de carrière, bref un cocktail détonnant et potentiellement dangereux. Certes, mon ami n’est pas le plus à plaindre, son 2ème pilier a un certain embonpoint et son package de sortie lui permet de voir venir quelques mois, mais quand même… Personne ne souhaite finir sa carrière de cette manière et par la petite porte.

Ni une ni deux, réunion de crise avec notre groupe d’amis composé de RH, de banquiers et d’avocats (surprenant pour un groupe d’amis genevois non ?). Toutes les solutions sont évoquées ; missions temporaires, consultance, indépendance…errance… ?! Les bons conseils fusent, les propos réconfortants également. Mon ami, lui, reste serein et est moins stressé que nous tous réunis.

Les semaines passent, l’incertitude s’installe, la belle météo aide mais ne fait pas tout.

Mon ami est un professionnel expérimenté et un manager exemplaire, un manager tolérant de tout et de tous, un manager engagé et équitable. Il a fait de nombreuses carrières et n’en a défait aucune. D’ailleurs, l’une de ces carrières dont il a été l’un des artificiers, l’appelle un matin et l’informe que son établissement bancaire recherche un manager pour reprendre son équipe, elle envoie donc son cv aux ressources humaines. Il est engagé. A 58 ans, il aura passé 4 mois sans emploi.

Je ne sais pas si nous parlons ici de Karma ou de destin, mais il paraît clair que dans un environnement professionnel extrêmement compétitif et générant potentiellement des comportements individualistes, mon ami démontre ici que la bienveillance, l’humilité, l’empathie et la générosité sont un cercle vertueux et que le bien engendre le bien.

Il n’a finalement que ce qu’il mérite.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
teammember mail bkg
Les relations familiales en entreprise : raison et sentiments
Nous n’avons de cesse de faire passer le message, et qui n’est pas notre exclusivité, l’attitude, le comportement, et les…
Comment être sincère avec soi-même
Nous les avons toutes et tous dans nos cercles professionnels et personnels. On les apprécie pour qui elles sont, avec…
Ganci Partners – HR Dinner à Berne le 15 septembre avec Madame Sonia Carril
L’une des missions de Ganci Partners est d’offrir aux membres de notre réseau une plateforme d’échanges. Afin de remplir ce…
Ganci Partners – Board Dinner Berne le 2 septembre 2021 avec Madame Marta Kwiatkowski
L’une des missions de Ganci Partners est d’offrir aux membres de notre réseau une plateforme de discussion. Afin de remplir…
Je suis actuellement absent du bureau…
Vous avez rayé toutes les tâches de votre « to do list » et vidé votre boîte de réception. Il ne vous…
CEO visionnaire ou roitelet destructeur
Le titre peut faire sourire, ou grincer des dents, c’est selon. Il s’agit de revenir sur un thème maintes fois…
Ganci Partners – CEO Dinner à Zurich avec Monsieur Markus Gfeller
L’une des idées de Ganci Partners est de réunir des personnalités charismatiques provenant de différents secteurs afin de promouvoir les…
Ganci Partner – CEO Dinner à Genève avec Madame Chabi Nouri
Attaché à jouer un rôle fédérateur au sein de la communauté des leaders d’entreprises, le cabinet Ganci Partners promeut et…
Ganci Partners – Board Presidents Dinner avec Madame Karin Perraudin, Présidente du Conseil d’Administration du Groupe Mutuel
Attachés à jouer un rôle au sein de la communauté locale au-delà de notre activité première de recrutement de cadres…
L’EXECUTIVE SEARCH: LA RESPONSABILITÉ DE DÉCIDER QUI DÉCIDERA
« Chasseur de têtes », quelle horrible expression ! A plusieurs reprises, je me suis retrouvé à devoir expliquer à des personnes fraîchement…
© Tous droits réservés Ganci Partners    |    

This website is protected by reCAPTCHA and Google | Privacy | Terms

Design par benben.ch